Après l’hivernage, destiné à protéger votre piscine de la rigueur de l’hiver, vient le moment de la remise en route. Zoom sur la marche à suivre pour une piscine en parfait état dès le printemps.

Quand effectuer la remise en service de sa piscine ?

Il n’y a pas de date fixe, car le facteur déterminant est la température de l’eau de la piscine. Dès que celle-ci atteint les 12°C, vous pouvez débuter le processus de remise en route. Une exception toutefois : pour les piscines équipées d’électrolyseur à sel, mieux vaut attendre que l’eau atteigne 15°C. Le moment peut donc varier d’une année à l’autre, et bien sûr d’une région à l’autre. Généralement, il survient à partir du mois de mars ou avril.

Une fois la température atteinte, il faut agir rapidement. Pourquoi ? Si la piscine se réchauffe trop, des bactéries ou des algues peuvent apparaître, rendant l’eau verte. La remise en route sera alors beaucoup plus longue et compliquée.

La remise en route après un hivernage passif

Lors d’un hivernage passif, la piscine est couverte et son fonctionnement est totalement stoppé.

La première étape consiste à retirer et nettoyer tous les équipements de protection : couverture, flotteurs et bouchons d’hivernage, gizmos. Remettez ensuite en place les équipements retirés pendant l’hiver (paniers de skimmers, pompe etc.) puis faites remonter le niveau d’eau. Vous pouvez maintenant débuter le nettoyage. À l’épuisette, retirez les feuilles et les plus grosses impuretés, puis nettoyez la ligne d’eau avec une brosse adaptée. Lavez ensuite le filtre avant de lancer la filtration en mode manuel pour 24 ou 48h. N’oubliez pas de contrôler l’équilibre de l’eau et de corriger le PH si nécessaire. Enfin, lancez votre robot pour qu’il nettoie le fond et les parois du bassin. Après 1 ou 2 jours de filtration en continu pour bien diffuser les produits, vous pourrez revenir au programme normal.

La remise en route après un hivernage actif

L’hivernage actif demande plus de temps et d’attention en hiver, mais la remise en route est ensuite plus simple. En effet, le moteur n’ayant pas été arrêté, il y a moins d’actions à mettre en place. L’hivernage actif est le plus souvent utilisé dans les régions qui connaissent peu de gelées et des hivers doux.

En premier lieu, occupez-vous des abords de la piscine : il serait dommage que des feuilles mortes viennent salir votre piscine toute propre !

Une fois l’eau à la bonne température, commencez par augmenter le temps de filtration pour revenir à la durée habituelle. Faites ensuite une analyse de l’eau et ajoutez les produits si nécessaire. De la même manière que pour l’hivernage passif, laissez tourner le moteur 24h ou 48h. Enfin, procédez au nettoyage complet de votre bassin. Celui-ci sera plus rapide, car vous aurez entretenu régulièrement votre piscine durant l’hiver (épuisette, brossage des parois).

En suivant ces quelques conseils, vous pourrez rapidement admirer le résultat : une eau cristalline et une piscine parfaitement propre. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.