La désinfection permet d’éliminer les germes, bactéries, et autres champignons de votre piscine. C’est elle qui garantit une eau propre et claire, dans laquelle vous pourrez vous baigner en toute sécurité. Il existe différents types de traitement de l’eau : chlore, brome, électrolyse au sel, oxygène actif, ultraviolets.

Le chlore

C’est le traitement de l’eau le plus fréquemment rencontré, chez les particuliers ou en collectivité. Le succès du chlore est dû à son faible coût, son efficacité et sa simplicité d’utilisation. Son pouvoir antibactérien et anti-algicide n’est plus à prouver. Le principal inconvénient est qu’il peut être irritant pour la peau et les yeux s’il est mal dosé. Certaines personnes peuvent également être gênées par son odeur caractéristique. Le chlore existe sous plusieurs formes : gazeux, liquide ou solide (galets, granulés, pastilles effervescentes). On peut aussi utiliser le chlore en traitement de choc, en cas de contamination par des algues ou des champignons.

Le brome

Le brome utilisé pour la désinfection des piscines est extrait de l’eau de mer. Tout comme le chlore, c’est un antibactérien et un anti-algues performant. Son atout majeur est son confort d’utilisation. Avec lui, l’eau est douce et inodore, sans risque d’irritation pour les baigneurs. Le brome s’administre à l’aide d’un doseur automatique appelé brominateur, qui délivre un traitement en continu. Pour être efficace, il doit être utilisé dans une eau au pH supérieur à 7. Une eau traitée au brome sera plus agréable qu’une eau chlorée, mais le traitement au brome coûte plus cher.

L’oxygène actif

L’oxygène actif offre une très bonne capacité de désinfection, son action est rapide et efficace. Il est également dépourvu d’odeur, et non irritant pour la peau, les yeux et les muqueuses. On peut aussi l’utiliser en traitement choc, si l’eau de sa piscine est trouble ou verte. Si c’est votre cas, sachez que le traitement choc à l’oxygène actif est compatible avec tous les types de traitement. À savoir : Le traitement à l’oxygène actif doit toujours être couplé avec un stabilisant, car son pouvoir rémanent est faible. Son utilisation est simple, mais son prix peut être considéré comme assez élevé.

L’électrolyse au sel

Le traitement par électrolyse au sel est automatique et ne nécessite pas d’entretien régulier de votre part. L’électrochlorinateur fonctionne en continu, et transforme le sel ajouté dans la piscine en chlore naturel. C’est cette réaction chimique qu’on appelle électrolyse. Une fois le sel transformé en chlore, il reprend sa forme initiale, puis se transforme de nouveau. Le chlore est donc renouvelé en permanence. Le chlore dont il s’agit ici ne présente aucun des inconvénients du chlore chimique : il est doux et inodore. L’électrolyse au sel est compatible avec toutes les piscines.

Les ultraviolets

Le traitement de piscine par ultraviolets est également automatique. La lampe UV installée dans le système de filtration détruit les bactéries, les virus et les algues. L’eau est ainsi parfaitement désinfectée. Pour que le traitement soit totalement efficace, il faut ajouter un produit rémanent en petite quantité (chlore, brome, oxygène actif…). L’utilisation de produits chimiques est donc réduite au minimum. Le traitement par UV s’adapte à tout type de piscine et de filtration, et procure une eau de baignade douce. Son installation est facile, mais son prix est plus élevé que les autres systèmes.

Les désinfectants pour une bonne utilisation de sa piscine sont nombreux. À vous de choisir celui qui conviendra le mieux à votre bassin et à votre mode de vie.