L’hivernage, étape essentielle de l’entretien piscine à laquelle vous devrez procéder si vous avez une piscine extérieure.
Deux méthodes d’hivernage existent :
- l’hivernage actif : ce n’est pas un hivernage à proprement parler mais plutôt une mise en veille de la piscine ;
- l’hivernage passif : l’ensemble de la piscine est arrêté, protégeant celle-ci du gel et autres turpitudes de l’hiver.

L’hivernage, indispensable pour protéger votre piscine

L’objectif de l’hivernage est de préserver les équipements du bassin et la qualité de son eau de baignade. Grâce à lui, inutile de renouveler l’eau de votre piscine chaque année, procédé coûteux et peu écologique. De plus, il est fortement déconseillé de laisser une piscine vide durant l’hiver. La pression du terrain autour de la structure pourrait la déformer, et provoquer des fissures. L’hivernage passif permet de protéger les équipements de piscine contre le froid, le gel et la neige. Le gel, tout particulièrement, peut occasionner de graves dommages, en faisant éclater les canalisations ou les éléments du système moteur.

Quel est le meilleur moment pour commencer l’hivernage ?

Il n’y a pas de date butoir ni de calendrier précis fixant le début de l’hivernage. Le moment varie en fonction de la région et de la météo. Le facteur qui donnera le coup d’envoi est la température de l’eau. Il faut qu’elle soit descendue à une température constante de 15°C. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en-dessous de 15°C, algues et micro-organismes ne peuvent plus se développer. Une fois ce seuil franchi, lancez l’hivernage sans tarder. Si vous attendez, un coup de gel précoce pourrait abîmer votre piscine. À l’inverse, ne le faites pas trop tôt, au risque de voir des bactéries proliférer.

L’hivernage actif (mise en veille de la piscine)

On l’appelle également hivernage partiel, car la piscine continue à fonctionner, mais au ralenti. La filtration tournera entre 2 et 3 heures par jour seulement. Avant de passer à l’hivernage, procédez au nettoyage complet de votre piscine (bassin, filtres, skimmers).

Les étapes suivantes sont simples :

  • Faites un traitement choc et laissez agir pendant 48h.
  • Versez un produit d'hivernage dans la piscine. Celui-ci se substituera au traitement chimique habituel de l’eau.
  • Vérifiez régulièrement le pH et l'équilibre de l'eau.
  • Si votre piscine est équipée d’un coffret hors-gel, programmez-le pour qu’il mette en route la pompe avant que l’eau gèle.

Vous pouvez opter pour l’hivernage actif si vous résidez dans une région aux hivers doux, sans longues périodes de gel.

L’hivernage passif

L’hivernage passif, ou total, implique lui d’arrêter complètement le fonctionnement de la piscine durant l’hiver. Il nécessite davantage de travail lors de sa mise en place, mais ensuite vous n’aurez plus aucune maintenance à effectuer. Tout comme l’hivernage actif, vous commencerez par un nettoyage complet suivi d’un traitement choc.

Les étapes suivantes :

  • Ajoutez un produit d'hivernage anti-algues et anticalcaire.
  • Abaissez le niveau d’eau sous les buses de refoulement
  • Vidangez le système de filtration et toutes les canalisations
  • Installez les accessoires d'hivernage : gizzmos, flotteurs , bouchons d’hivernage.
  • Remontez impérativement le niveau d’eau au niveau normal d’utilisation
  • Mettez en place la couverture d'hivernage.

L’hivernage passif est la solution tranquillité dans toutes les régions, particulièrement si vous vivez dans une région aux hivers rigoureux.

Quelle que soit la méthode choisie, un hivernage bien fait facilitera la remise en route de votre piscine au printemps.