Suite à l’épidémie de COVID-19, beaucoup de gens se demandent s’ils pourront profiter de leur piscine cet été. Qu’ils se rassurent : la baignade est possible, à condition de respecter certaines précautions, et d’entretenir correctement sa piscine.

Les gestes barrière, indispensables pour une baignade en toute sécurité

Depuis l’arrivée des beaux jours et du déconfinement, il est de nouveau possible de recevoir famille et amis. Pour profiter de ces moments en toute sérénité, il convient néanmoins de prendre certaines précautions. Car les gestes barrières s’appliquent aussi autour et dans la piscine. L'Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine a récapitulé les mesures à suivre :

  • Se nettoyer soigneusement les mains jusqu'au coude avant d’entrer dans la piscine,
  • Respecter 1 mètre de distanciation sociale entre chaque personne dans le bassin,
  • Ne pas échanger ses accessoires de baignade : frites, brassards, bouées etc.,
  • S'assurer d’une bonne remise en fonction avant la baignade, d’un entretien et d’une désinfection adéquate de l’eau,
  • Nettoyer régulièrement les équipements touchés par les baigneurs.

Afin de faciliter l’application de ces mesures, il est donc recommandé de limiter le nombre de personnes dans l’eau. Les interactions entre baigneurs seront fortement réduites, mais la sécurité y gagne ce que la convivialité y perd.

En effet, le risque de contamination ne vient pas de l’eau de la piscine mais des personnes qui s’y trouvent. Le Haut Conseil de la santé publique l’a rappelé : "Le risque majeur pour ces sites de baignade est lié à la promiscuité. (…) c’est le respect strict des mesures de distanciation physique qui constitue l’élément fondamental et prioritaire de prévention générale".

Un bon traitement de piscine pour une eau propre et saine

Dans la lutte contre les virus, et le COVID-19 en particulier, le chlore est un allié de taille. Un rapport de l’OMS indique les conditions de destruction du virus dans l’eau potable. Une teneur de 0.5 mg/l de chlore libre, couplée à un pH inférieur à 8,0 détruisent le virus en 30 minutes. Pour les eaux usées, d’autres publications indiquent que le SARS-CoV peut être inactivé en 1 minute. Il suffit d’une teneur en chlore libre résiduel de 0.6 mg/l, dans une eau à 20°C, au pH proche de 7,0.

Pour une piscine privée, le taux recommandé de chlore stabilisé est compris entre 1,5 et 2 mg/L. Il doit être compris entre 0.4 et 1.4 mg/l pour une piscine traitée au chlore non stabilisé. En appliquant ces dosages, vous êtes ainsi sûr d’être protégé, car une eau de piscine correctement traitée détruit les virus.

Le Ministère de la santé a récemment édité une fiche technique intitulée Recommandations sanitaires pour la réouverture des piscines collectives. Il signale que « L’eau des piscines ne semble pas un endroit propice pour la survie et le développement des virus. Les virus qui possèdent une enveloppe – virus grippaux ou virus de la famille des coronavirus – sont trop fragiles et survivent trop peu longtemps dans le monde extérieur pour se transmettre dans les piscines. »

Il rappelle aussi un principe de base, valable à la fois pour les piscines collectives et privées : « L’eau doit être désinfectée et désinfectante. » D’où l’importance des produits d’entretien pour piscine : chlore, brome, oxygène actif, mais aussi test pH et analyse de l’eau.

Grâce à un bon entretien et au respect des gestes barrière, profitez sereinement de votre piscine tout l’été !