Longtemps considérée comme peu soucieuse de l’écologie, la piscine a aujourd’hui considérablement réduit son impact sur l’environnement. Développement durable et économie d’énergie sont désormais à l’ordre du jour.

Quel est le bilan carbone d’une piscine ?

Depuis 25 ans, le bilan carbone des piscines privées a nettement diminué en France. En ce qui concerne les 2 facteurs principaux, l’énergie et l’eau, les progrès sont facilement mesurables. La consommation d’énergie a été :

  • Divisée par 4 pour le système de filtration,
  • Divisée par 9 pour le système de chauffage,
  • Divisée par 2 pour l’éclairage de piscine.

Ces progrès sont dus à 2 facteurs : les innovations technologiques, et la réduction de la taille des bassins. En 1980, la taille moyenne d’un bassin était de 12mX6m, pour une profondeur de 1,80m. En 2015, elle est passée à 8mX4m pour 1,40m de profondeur.

Comment optimiser la consommation d’électricité de sa piscine

Cette réflexion peut être mise en place dès la conception de la piscine. Un réseau hydraulique bien pensé permet une meilleure circulation de l’eau, et limite les pertes de charge. Des logiciels de calcul dédiés permettent de créer des réseaux simplifiés évitant coudes et carrefours, pour une filtration plus efficace.

La filtration

Une bonne calibration de la pompe de filtration est également essentielle. La pompe doit être adaptée à la taille de votre piscine et au volume d’eau qu’elle contient. La FPP (Fédération des Professionnels de la Piscine) privilégie un temps de filtration plus long plutôt qu’un moteur surdimensionné. Filtrer peu de temps avec un moteur très puissant serait inefficace et consommerait trop d’énergie. Mieux vaut opter pour :

  • un moteur plus petit mais permettant de réaliser correctement le contre lavage du filtre à sable,
  • un moteur qui tourne plus longtemps,
  • ou encore mieux : une pompe à vitesse variable.

La grande variété de médias filtrants existants permet une qualité de filtration d’eau toujours plus performante. Filtre à sable, à diatomées, à cartouches, utilisant du verre ou du zéolithe : le choix est vaste. Pour mémoire, la filtration joue un rôle primordial dans la désinfection de l’eau : 80%, contre 20% pour les produits d’entretien. La domotique est également une solution efficace dans le domaine de la gestion de l’énergie. En fonction des paramètres choisis, le système calcule les temps de filtration au plus juste, évitant ainsi tout gaspillage d’électricité.

L’éclairage

En ce qui concerne l’éclairage, de grands progrès ont été faits. Les ampoules à incandescence, très énergivores, ont disparu au profit des ampoules à LED. Leur arrivée a transformé le marché. Désormais très répandues, ces ampoules offrent de nombreux avantages. Elles ne dégagent pas de chaleur, leur durée de vie est très longue, et elles consomment peu d’électricité. Une LED de 15 watts suffit aujourd’hui à remplacer une ampoule à incandescence de 300 watts pour éclairer un bassin. De plus, les LED offrent de nouvelles possibilités grâce à leur palette de couleurs quasi infinie. Le système d’éclairage peut être piloté à distance, ce qui limite les oublis et la surconsommation d’électricité.

Le chauffage

Et pour chauffer votre piscine, vous pouvez tout d’abord opter pour une couverture, qui limite également l’évaporation de l’eau. Si cela ne suffit pas, l’alternative est la pompe à chaleur (PAC). Ces appareils restituent les calories présentes dans l’air, et sont donc peu gourmands en électricité. Des modèles Inverter sont maintenant disponibles. Ils permettent de diminuer encore un peu plus la facture électrique, mais aussi l’impact environnemental de ce type d’équipement. Les systèmes de chauffage piscine étaient très énergivores par le passé, pouvant atteindre une consommation de 15 000kWh par an. Aujourd’hui, une PAC consomme en moyenne 1 570 kWh/an seulement. Une des innovations les plus récentes en matière de chauffage pour piscine est la couverture automatique à lames solaires. Elle permet de chauffer l’eau sans aucune dépense énergétique. Enfin, l’abri pour piscine est aussi une solution performante. Il vous fera gagner quelques degrés et prolongera votre saison de baignade, sans consommer d’électricité.

Les solutions permettant de réduire l’impact environnemental de sa piscine sont nombreuses. Elles vous permettront de profiter de votre piscine tout en préservant la planète, et votre porte-monnaie !